issue

Des morts

Le fardeau mondial des maladies liées au tabagisme est considérable, avec plus de 7,1 millions de décès par an. Ce fardeau devrait augmenter pendant les prochaines décennies dans certains pays dont les ressources sanitaires sont, pour beaucoup d’entre eux, déjà limitées.

Le tabagisme augmente le risque de décès lié à de nombreuses maladies, y compris les cardiopathies ischémiques, le cancer, les accidents vasculaires cérébraux et les maladies respiratoires. Rien qu’en 2016, le tabagisme a causé plus de 7,1 millions de décès dans le monde (5,1 millions chez les hommes, 2,0 millions chez les femmes) [Inset 1]. La plupart de ces décès (6,3 millions) étaient attribuables à la consommation de cigarettes, suivi du tabagisme passif (884 000 décès).

Il y a un décalage de plusieurs décennies entre les changements de la prévalence du tabagisme et les changements des taux de mortalité liés au tabagisme dans la population. En général, les pays ayant un indice de développement humain (IDH) très élevé ont enregistré une baisse de la prévalence du tabagisme au moins depuis les années 1960, suivie d’une diminution des taux de mortalité liés au tabagisme depuis les années 1980-1990. Néanmoins, le poids des maladies liées au tabagisme, notamment le cancer du poumon, reste important dans ces pays [Inset 2]. On s’attend à ce que les taux de mortalité liés au tabagisme augmentent dans les décennies à venir dans de nombreux pays ayant un IDH inférieur, car ceux-ci ont enregistré une augmentation de la prévalence du tabagisme plus récemment (années 1980-1990 ou même plus tard) ; dans certains cas, la prévalence continue d’augmenter.

Dans environ 55 pays, au moins un cinquième de tous les décès chez les hommes sont attribuables au tabagisme. Ces pays sont généralement des pays à IDH élevé ou très élevé, principalement situés en Europe (33 pays) ou dans la région du Pacifique occidental (11 pays), bien qu’il y en ait deux ou plus dans les autres régions de l’Organisation mondiale de la Santé, à l’exception de l’Afrique [Inset 3]. Le poids moindre du tabac en Afrique subsaharienne reflète la faible prévalence historique du tabagisme dans cette région. Cependant, les produits du tabac étant de plus en plus abordables et sujets à un marketing agressif de la part de l’industrie du tabac en Afrique, la prévalence du tabagisme a déjà commencé à augmenter ou augmentera probablement de manière substantielle à l’avenir. Étant donné la croissance rapide de la population et la progression de l’espérance de vie en Afrique, il est probable qu’à l’avenir, l’accroissement du nombre de fumeurs et le vieillissement de la population y cause plus de souffrances liées au fardeau du tabagisme que dans toute autre région.

Conformément à la prévalence inférieure du tabagisme chez les femmes dans de nombreux pays, le poids du tabac chez les femmes est plus faible que chez les hommes à l’échelle mondiale. Cependant, étant donné la récente augmentation de la prévalence du tabagisme chez les adolescentes dans certains pays, cette différence pourrait s’estomper.

Avec les tendances actuelles, en plus des pays à IDH très élevé, la plupart des autres pays sont ou seront bientôt confrontés à un poids substantiel du tabagisme, alors que beaucoup d’entre eux disposent déjà de ressources en santé limitées. Même dans les pays à IDH très élevé, la prévalence et le poids du tabagisme sont maintenant beaucoup plus élevés parmi les groupes à faible revenu, qui sont plus susceptibles d’avoir un accès limité aux soins [Inset 4]. Cette dynamique souligne en outre la nécessité d’une lutte antitabac efficace pour améliorer la santé et réduire les disparités au niveau de la population dans tous les pays.


Décès chez les hommes et les femmes

Pourcentage de décès chez les hommes et les femmes dus au tabagisme, tous âges, 2016

Décès liés au cancer du poumon aux États-Unis

Le cancer du poumon est la principale cause de décès par cancer, représentant au moins le quart de tous les décès par cancer chez les hommes et les femmes aux États-Unis

Nombre estimé de décès par cancer (% de l’ensemble des décès par cancer) pour les cinq principales causes de décès par cancer selon le sexe aux États-Unis, 2017

References

GBD 2016 Risk Factors Collaborators. Global, regional, and national comparative risk assessment of 84 behavioural, environmental and occupational, and metabolic risks or clusters of risks, 1990-2016: a systematic analysis for the Global Burden of Disease Study 2016. Lancet. 2017 Sep 16;390(10100):1345-1422.

Islami F, Ward EM, Jacobs EJ, et al. Potentially preventable premature lung cancer deaths in the USA if overall population rates were reduced to those of educated whites in lower-risk states. Cancer Causes Control. 2015;26:409-418.

Islami F, Torre LA, Jemal A. Global trends of lung cancer mortality and smoking prevalence. Transl Lung Cancer Res. 2015;4:327-338.

Ng M, Freeman MK, Fleming TD, et al. Smoking prevalence and cigarette consumption in 187 countries, 1980-2012. JAMA. 2014;311:183-192.

Pikala M, Burzyn Ska M, Pikala R, Bryla M, Maniecka-Bryla I. Educational inequalities in premature mortality in Poland, 2002-2011: a population-based cross-sectional study. BMJ Open. 2016;6:e011501.

Siegel RL, Miller KD, Jemal A. Cancer Statistics, 2017. CA Cancer J Clin 2017; 67(1): 7-30.