Éditeurs-Auteurs

Jeffrey Drope, est vice-président de la recherche sur les politiques économiques et de la santé à l’American Cancer Society. Il est également professeur en résidence de santé publique mondiale à l’Université Marquette. Ses travaux de recherche et de renforcement des capacités portent principalement sur le lien entre les facteurs de risque de cancer (p. ex. tabagisme, mauvaise alimentation et sédentarité) et la politique économique (p. ex. taxation, commerce et investissement).

Neil W. Schluger, M.D., est conseiller principal en sciences de Vital Strategies. Il est également professeur de médecine, d’épidémiologie et de science de la santé environnementale, et chef de la division de médecine pulmonaire, allergies et soins intensifs au Centre médical de l’université Columbia à New York. Le Dr Schluger est rédacteur en chef adjoint de l’American Journal of Respiratory and Critical Care Medicine. Il a rédigé plus de 150 articles scientifiques qui ont paru dans le New England Journal of Medicine, Lancet, JAMA et d’autres revues. Expert dans le domaine de la santé pulmonaire mondiale, il est fondateur et directeur de l’Initiative de l’Afrique de l’Est en médecine pulmonaire, un programme de renforcement des capacités qui forme la première génération de spécialistes du poumon en Éthiopie.

Auteurs

Zachary Cahn, PhD. , est directeur de la recherche sur les politiques économiques et de la santé à l’American Cancer Society. Ses principaux axes de recherche sont les nouveaux produits du tabac.

Jacqui Drope, MPH,est directrice générale de la prévention et de la détection précoce du cancer dans le monde à l’American Cancer Society. Elle dirige des programmes de l’ACS qui se concentrent particulièrement sur la lutte antitabac et la vaccination contre le VPH dans de nombreux pays à IDH faible et moyen.

Stephen Hamill est vice-président de la politique, du plaidoyer et de la communication chez Vital Strategies, une organisation mondiale de premier plan dans le domaine de la santé publique. Il aide les gouvernements à adopter des politiques de pointe, telles que les lois sur l’interdiction de fumer à l’intérieur ou les taxes sur les boissons gazeuses, en particulier dans les pays à IDH faible et moyen où les politiques de prévention peuvent sauver des millions de vies.

Farhad Islami Gomeshtapeh, M.D. Ph.D., est directeur stratégique de la recherche sur la surveillance du cancer au sein de la recherche sur la surveillance et les services de santé à l’American Cancer Society. Son travail se concentre sur la surveillance des cas de cancer et la description des tendances en la matière aux États-Unis et dans le monde entier. Il mène également des recherches sur les disparités relatives au cancer et les facteurs de risque du cancer, en particulier le tabagisme. Le Dr Islami était membre du secrétariat du Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) dans les Monographies du CIRC, Volume 100 : A Review of Human Carcinogens Part E, Lifestyle Factors, et les Manuels du CIRC, Volume 14 : The Effectiveness of Tax and Price Policies for Tobacco Control. Le Dr Islami a publié plus de 150 articles dans des revues à comité de lecture, dont des études sur l’association du tabagisme et d’autres types de consommation de tabac avec le cancer et d’autres maladies chroniques, plusieurs chapitres de livres, et L’Atlas du tabac, 5e édition.

Alex Liber, MSPH, est analyste de données au sein du programme de recherche sur les politiques économiques et de santé à l’American Cancer Society, et candidat au doctorat à l’École de santé publique de l’Université du Michigan. Utilisant de multiples méthodologies, ses recherches portent sur les questions relatives à la politique et à la surveillance de la lutte antitabac, y compris la réglementation des nouveaux produits du tabac, la tarification du tabac et l’assurance maladie.

Nigar Nargis, Ph.D. est directrice de la recherche sur les politiques économiques et de la santé à l’American Cancer Society. Ses efforts de recherche portent sur les questions liées à la taxation du tabac, à l’accessibilité financière du tabac, au tabagisme et à la pauvreté, et le caractère régressif de certaines politiques antitabac. Elle a été économiste principale au Service des aspects économiques de la lutte antitabac, Département de la prévention des maladies non transmissibles, de l’Organisation mondiale de la santé et membre de la faculté d’économie de l’Université de Dhaka, au Bangladesh. Elle a une vaste expérience de travail avec les gouvernements dans le domaine de l’économie de la lutte antitabac. Elle a apporté des contributions d’expert à plusieurs publications, notamment aux Manuels de prévention du cancer du Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) (Tobacco Control, Volume 14 : Effectiveness of tax and price policies in tobacco control) 2011, et à la Monographie 21 sur la lutte antitabac de l’Institut national du cancer des États-Unis et de l’Organisation mondiale de la santé : Economics of Tobacco and Tobacco Control.

Michal Stoklosa, PhD  est doctorant à la faculté d’économie de l’Université du Cap. Il est économiste principal, Taxation et santé, au sein du programme de recherche sur les politiques économiques et de la santé à l’American Cancer Society. Ses travaux de recherche portent principalement sur les déterminants économiques du tabagisme et sur la conception des politiques publiques visant à réduire l’impact sanitaire et économique du tabagisme, notamment par la taxation du tabac et les mesures visant à lutter contre le commerce illicite du tabac. Les autres domaines de ses recherches comprennent les effets des politiques fiscales sur la consommation de cigarettes électroniques, d’alcool et de boissons sucrées, ainsi que les problèmes d’économie comportementale liés aux choix intertemporels en matière de nutrition et d’activité physique. Il sensibilise également les responsables gouvernementaux et les défenseurs de la lutte antitabac sur les questions relatives à la taxation du tabac, à l’influence des politiques fiscales sur les comportements liés à la santé et au commerce illicite des produits du tabac. Il a dispensé des formations à des décideurs de plus d’une douzaine de pays.